Nikon 1, la suite …

ReflexNumerick, LE BLOG déménage …. Veuillez noter la nouvelle adresse :

http://www.reflexnumerick.com/2011/10/nikon-1-j-1-nikon-1-v-1-suite/

A propos reflexnumerick

Photographe
Cet article, publié dans Billets d'humeur, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Nikon 1, la suite …

  1. j’aime bien la fin de ton billet 🙂

  2. Thierry dit :

    je ne comprends pas ta juste indignation.
    Tu reproches à Nikon de ne pas fabriquer que du matériel pour les pros? « « Inventer » une nouvelle monture, fabriquer des « nouveaux » objectifs, alors que le « grand public » a déjà tout ce qu’il faut pour fonctionner plus que correctement, est beaucoup plus qu’un acte marchand. » Leur boulot c’est de vendre du matos. Ils existent encore parce qu’ils sont dans une logique marchande. Pourquoi devraient -ils ne vendre qu’aux uns ou aux autres? Et d’ailleurs en quoi est-ce que les pros auraient eux besoin de matériel nouveau et révolutionnaire contrairement aux amateurs si ce qui compte c’est « l’instant décisif »?

    « La photographie échappait, jusqu’à maintenant, à tout contrôle.  » ????

    « La photographie informative s’est transformée en une arme redoutable au service de quelques uns et « l’ art » photographique, en une production technique uniforme, à vomir…. »
    Pourquoi pas, c’est une opinion comme une autre, mais quel est le rapport avec le matériel? On a les images que l’on mérite. Elles ne sont que le reflet des valeurs de la société globale.

    « Mais que Nikon, l’icône du solide et professionnel, se commette à la communication grand public en faisant croire que ses deux compacts derniers nés sont des musts, décidément, non. Promouvoir le haut par le bas, c’est marcher à l’envers ! »
    En l’occurrence, ce serait plutôt la promotion du bas par le haut. Les fabricants ont toujours utilisé leur image « professionnelle » pour vendre leur matériel d’entrée de gamme aux amateurs. Rien de nouveau depuis les années 60.

  3. RioBravo dit :

    Nikon ne fait que se couler dans l’air du temps.
    Avec le X100, Fuji n’a pas agi autrement. La légende a précédé la mise en vente. Et lorsqu’on a pré-acheté la merveille trois mois avant de l’avoir en main, à mille euros s’il vous plaît, il est difficile de considérer qu’on n’en a pas eu pour son argent. D’où des commentaires dithyrambiques, dans la presse spécialisée et ailleurs, d’un « appareil qui fait oublier n’importe quel Leica ». Merveille suprême : un objectif fixe, « qui fait retrouver la vraie pratique photographique ». Ne manquait plus que l’étui cuir, à la mode d’autrefois, eh bien c’est fait, pour le prix d’un honnête compact.
    Qu’est-ce qui fait la valeur d’un produit de luxe ? C’est qu’il est cher…
    Citroën a déjà fait la même chose avec la DS 19, en 1955. Depuis lors, le prix des voitures a augmenté deux fois plus vite que le coût de la vie. Les marques françaises nous présentent, à chaque Salon, un « concept car » qui, jamais, ne verra le jour. Comme si on nous disait : « Vous la voyez, cette belle voiture qui hisserait la marque au premier rang mondial. Eh bien, vous ne la conduirez jamais, bande de minables. On la garde pour notre musée. Mais on a des bourrins à trente mille euros qui feront bien votre affaire, parce qu’ils ont un tas de nouvelles options électroniques, tout le temps en panne et que le SAV refusera de prendre en charge. »
    Notre seul avantage, c’est qu’on n’est pas obligé de marcher dans la combine. Ma vieille 406 fera encore quelques dizaines de milliers de kilomètres, voire plus, et pareil pour mon matériel photo.
    Amitiés.

  4. PhilippeB dit :

    Moi aussi, je ne suis pas du tout convaincu par cette gamme de boitier de taille intermédiaire, je comprend pas trop bien non plus les passions que cela déchaîne chez les Nikonistes, Tu aimes, tu prends, tu n’aimes pas, tu prend pas !
    je cherche un second boitier pour pouvoir sortir léger de temps en temps et aujourd’hui, je ne voie que les compact experts genre G12 pour satisfaire mes besoins. Le fuji X100 est intéressant mais il se limite a une focale de 35mm et bonjour le prix !
    J’attend donc de voir un compact expert sortir avec une focale équivalente 24-105 et très lumineuse. En attendant, je met un 50mm D sur mon D700 et ça fait l’affaire !

  5. reflexnumerick dit :

    Et oui ….

    amitiés,
    patrick

  6. reflexnumerick dit :

    Bonjour,

    En l’occurrence, il faut sortir de la « logique » marchande, un patron de revue spécialisée à parler, à propos du Salon de Paris, de « Temple …. »… Je reproche à Nikon un peu plus qu’aux autres fabricants, car Nikon joue la carte « virtuelle »du pro et se détourne de la démarche « photo-reporter » et « pro » . Voir le triste concours du « club » Nikon qui a auguré, il y a 1 ou 2 ans, l’ère de l’abandon des droits d’auteurs sous prétexte de concours …. Ou son « non engagement » dans un positionnement clair envers le métier de photographe.
    En fait, les constructeurs, en jouant la carte marketing à fond, amalgament la « photographie » avec le « matériel photographique »… ne pas voir cela, c’est être aveugle ! Les marchands vont à contre courant de la démocratie, dont un des garants est le « photographe », en participant à la mort du photo-reporter !
    Oui , « la photo échappait à tout contrôle ». Montre nous des photos du massacre des civils libyens par les forces de l’Otan, montre nous des photos de la visite de notre président en Libye ! Il n’y a que des photos de communication, les journalistes étaient parqués dans un hôtel …Le formatage, le musellement, faut être naïf pour ne pas le voir ! Alors que les grands évènements ont toujours été couvert par des reporters depuis l’invention de la photo. Aujourd’hui, le grand évènement, c’est la petite culotte de Britney Spears au 500 mm.

    Pour terminer, tu ne vois toujours pas le rapport entre la « glorification » du matériel photographique et le déclin du métier de photographe, de l’aseptisation du monde de la photo ? Alors, oui, tu ne peux pas te rendre compte que c’est le bas de gamme, les gadgets « grand public » qui font vendre le matériel « pro » de nos jours, car « le photographe » ne fait plus rêver, les agonisants ne font pas rêver. Ce n’est pas le Nikon D3x qui fait vendre du Nikon mais bien l’image du D3100 qui donne envie d’acheter un D700 ! Je me souviens des pubs de l’époque où Salgado faisait rêver ….Tout s’est inversé depuis les années 60.

  7. Thierry dit :

    « Oui , « la photo échappait à tout contrôle ». Montre nous des photos du massacre des civils libyens par les forces de l’Otan, montre nous des photos de la visite de notre président en Libye ! Il n’y a que des photos de communication, les journalistes étaient parqués dans un hôtel …Le formatage, le musellement, faut être naïf pour ne pas le voir ! Alors que les grands évènements ont toujours été couvert par des reporters depuis l’invention de la photo.  »
    Ca n’a rien à voir avec l’évolution du matériel et tout avec la leçon qui a été retenue par tous les gouvernements après la guerre du Vietnam. Les « embedded » photographes, ça n’a rien à voir avec l’évolution du matériel et tout avec la prise de conscience par les autorités de toutes sortes de la force de l’image. Inversement les révolutions égyptiennes et du Maghreb, si on en a des images, même médiocres, c’est bien grâce aux téléphones portables. Un appareil un peu voyant te désignait immédiatement comme une cible.

  8. Metempsyc0se dit :

    Ah ! voilà qui est intéressant.
    Je suis assez d’accord pour le coup.

  9. Nicofoto dit :

    Je vais faire succinct :
    – C’est quoi « l’esprit de la photographie » ?
    – Est-ce qu’en utilisant cet APN on ne peut pas faire une photo dans « l’esprit de la photographie » ?
    – Qu’est-ce que ça peut te faire que les gens choisissent d’acheter ça si ça leur plait ?

  10. reflexnumerick dit :

    Voilà, tu y est ! C’est ça : tout le monde est reporter, c’est bien ce que j’écris. Est ce que « tout le monde » a les capacités d’un spécialiste ? N’est ce pas plus facile de manipuler dans une forêt de banalités maladroites ? Comme si l’erreur répétée 1.000.000.000 de fois devenait la vérité ….le leurre de « tout le monde témoigne », la sottise du bon sens populaire !
    Je constate simplement que l’industrie photographique, informatique va de paire avec le changement de mentalité. Je ne crois pas au hasard.

  11. Nicofoto dit :

    La focale de 35mm fixe ne devrait pas être un problème, vu que des photographes comme Doisneau se satisfaisaient de la focale fixe de leur Rolleiflex 😉
    ps: mais c’est quand même bien parfois de pouvoir changer de focale j’avoueN’empêche ça reste interessant d’avoir des images de l’intérieur (concernant les images faites au téléphone portable pendant les affrontements).
    Et d’ailleurs, tient je pense à une chose (des fois ça m’arrive de penser), si un reflex « classique » met en danger le reporter, le vrai, celui dont c’est le métier, il peut très bien utiliser son portable pour ramener des images.
    Bah au moins là on est sûr d’avoir des images, de piètre qualité, mais des images et de l’information professionnelle quand même.

  12. reflexnumerick dit :

    Bonsoir ….

  13. Un gars dit :

    Je viens de découvrir votre blog et je suis abasourdi par les torrents de haine que vous y déversez. Enfin, c’est votre espace et vous y êtes libre de dire ce que vous voulez bien sûr.
    Mais je suis globalement surpris de ce mépris pour la nouveauté et pour le grand public.
    Concernant l’évolution de la technique, elle est bien normale. Est-ce que cela change quelque chose à la photographie? Je ne pense pas. De nouveaux usages se créent, ce qui entraîne de nouvelles photos. J’ai revendu mon réflex pour un hybride, suis-je à blâmer? Je ne pense pas faire de moins bonnes photos avec ce dernier, au contraire. Et je ne me casse pas le dos à le transporter.
    Quant à mon second point, il concerne le grand public. Peut être ai-je mal lu mais vous semblez lui refuser le droit à la photo. Il a le droit de changer d’appareil, non? On ne pourra dire des Nikon 1 qu’il sont un échec qu’après avoir observé leur accueil sur le marché. Et je ne vois pas en quoi tata ginette aurait moins le droit à un appareil qu’elle aime que le pro. Si le public aime ça, laissons-le utiliser des Nikon 1!
    Je trouve en fait que vous avez tendance à imposer la fameuse pensée unique de la photographie, celle ou pour exister il faut aduler Cartier Bresson et avoir un réflex. Laissons les gens vivre et les marques vendre, rien ne vous empêche de vous tenir à l’écart.

  14. reflexnumerick dit :

    Bonjour …

    Vous êtes certain d’avoir lu ReflexNumerick, LE BLOG ? Moi, non ….. C’est même évident que vous avez, à la limite, survolé un article, celui ci ! Et encore avec beaucoup d’incompréhensions. Bon, je vous laisse lire à tête reposée l’ensemble, puis vous revenez …Si vous le désirez.

    @+
    patrick

  15. Un gars dit :

    « Longtemps réservée à ceux et celles qui faisaient l’effort de l’apprivoiser : « les amateurs », la photographie a succombé à la vulgarisation, relent néfaste du nivellement, de la standardisation, de l’uniformisation tant décriées par « l’esprit français » dans d’autres domaines. »

    Ca vient bien de chez vous, non?

  16. reflexnumerick dit :

    ah ! il est là … oui, oui c’est bien moi qui ai écrit cela, je revendique ! J’ai écris cela aussi ;

    « ….décidément je me régale, oui « régale », de regarder toutes ces photos anonymes qui ne font que témoigner du moment qui passe. Photos de famille, de paysages, de vacances ou de moments intimes. Certaines sont plutôt mal faites, d’autres très bien mises en valeur et dans tous les cas, je m’y retrouve .. car ces photos sont la vie même…. »

    et bien d’autres choses que vous n’avez pas encore lu. Et oui, l’effort est nécessaire en toutes choses. Pour la critique aussi…

    @+
    patrick

    P.S : Allez, encore un effort et nous allons finir par être d’accord. 🙂

  17. Un gars dit :

    Effectivement, nous nous comprenons mal. Je suis navré de ne pas avoir tout lu (malheureusement, le temps me manque) mais j’ai lu quelques articles et, si je partage votre conception de la simplicité en photographie, je trouve votre ton assez dédaigneux envers ceux que vous appelez « consomatographes ».
    Je ne peux qu’être d’accord avec le paragraphe que vous avez cité ci-desus. Mais pourquoi d’un autre côté descendre en flamme des appareils simples comme ces nouveaux Nikon? Evidemment que c’est un coup marketing mais tant que l’on ne vous oblige pas à les acheter pourquoi les critiquer? Les gens sont bien assez grands pour se rendre compte qu’il y a anguille sous roche… Et s’il ne le sont pas, ils n’ont qu’à se documenter. Je ne peux pas croire que l’on achète aveuglément un objet à 800€.

  18. reflexnumerick dit :

    Bonjour !

    En fait, les consommatographes ne sont pas traités individuellement mais collectivement. C’est une catégorie créée de toutes pièces par les fabricants et pas que par eux. Cette caste ne fait même plus de photos de famille mais des « albums » et des « diaporamas H.D », voir des « expositions web », en tous cas finie pour eux la photographie simple à forte valeur ajoutée affective. Vous l’avez saisi, c’est bien ça que je pourfends, car j’aime la photographie et non ces essais d’esthétique prétentieux. Et pas que ça, ce phénomène. Il est bon de le replacer dans un contexte global : le photojournalisme meurt, remplacé par la horde de iphones brandis par on ne sait qui, ouverte à toutes les manipulations par l’image. Bill Gates ne s’y est pas trompé en déclarant : « Qui maîtrise les images, maîtrise les esprits …». . Nous voyons bien les corrélations entre le travail marketing des fabricants y compris logiciels ou matériel informatique et « Big Brother » qui n’est pas si virtuel qu’on veut bien nous le faire croire … Mes autres billets traitent à différents niveaux de la mort de la photographie y compris amateur (il n’y a qu’UNE activité photographique pratiquée soit par des pros ou des amateurs au sens très large)

    Alors oui, je dénonce la « consommatographie » pour défendre la « photographie » avec ces composants divers et variés dont fait parti le « photographe du dimanche » sans prétentions artistiques, dont le visage de ses enfants un peu trop coloré sur papier brillant suffit à son bonheur.

    @+
    patrick

    P.S : merci d’être revenu …

  19. Un gars dit :

    Bonsoir,

    Tout d’abord, je reviens avec plaisir car la conversation est intéressante.
    Nous voici presque d’accord alors!
    En fait, je suis d’accord sur le fait que les gens ont perdu l’émotion dans la photo. Mais je ne crois pas que les marques soient à blâmer. Les nouvelles technologies, à base d’appareils d’un genre nouveau et de diaporama HD, n’empêchent pas la photo au sens fort du terme. L’erreur vient de toutes ces années où l’on a fait croire aux « gens » que les automatismes allaient se substituer à leur manque de connaissances (ou d’intérêt) de la chose photographique alors qu’ils ne pourraient que les aider.
    Mais le consommateur qui a pris cela pour un acquis, qui n’a pas cherché à apprivoiser ces automatismes mais simplement à les utiliser n’est-il pas plus responsable que les marques?
    Encore une fois, je vous trouve sévère vis à vis de l’avancée de la technique. Peu importe l’évolution de celle-ci, tout est affaire de maîtrise. Depuis le début les appareils photo n’ont cessé d’évoluer et pourtant, de tout temps, on a produit de belles photos. Que ce soit avec une chambre ou un iPhone. Tout est affaire de maîtrise.

  20. reflexnumerick dit :

    Bonjour !

    Deux discussions que je me garderais bien d’aborder dans LE BLOG : « la technologie, utile ou néfaste ? », bien avant moi, l’admirable Rabelais ayant déja soulevé l’interrogation avec « science sans conscience n’est que ruine de l’âme », et la deuxième discussion :  » responsabilité de l’individu dans la collectivité ».

    L’avancée technique au service de l’industrie et de la finance est monstrueuse, je le pense. Pour la photographie, n’importe quel individu doué, passionné, volontaire, fera des photographies de haut niveau avec n’importe quel appareil eut il 100 ans …Alors, où est « le progrès » pour la photographie depuis cette époque ? Et vous le soulignez, « …de tout temps, on a produit de belles photos… ». Le progrès est surtout pour le tiroir caisse des marchands de matériel…

    Quant à la responsabilité de l’individu, oui, je pense que chacun est responsable. Mais tout le monde n’a pas la capacité à se déterminer librement; à moins de nier la différence naturelle entre les individus. Un sage a dit, je cite de mémoire :  » Le peuple est une masse indifférenciée qui reçoit toutes les influences négatives ou positives, prenant leurs formes, indistinctement ». L’individu va choisir entre une carotte et un choux fleurs, si ce sont ces deux légumes qu’on lui présente. Des fraises au mois de janvier à Vladivostok pourront être choisies d’une façon responsable, de nos jours, par madame Vseslava. L’ individu se détermine dans un cadre établi, imposé. Pour la photographie, ce n’est pas le confort de monsieur le photographe du dimanche qui est recherché par canisonolympenkon, mais bel et bien son portefeuille !

    La photographie est une activité qui a toujours couté cher, financièrement et en investissement personnel, depuis son invention. C’est une activité très gourmande en énergie . En ce sens, l’activité photographique n’est pas faite pour tout le monde. C’est bien pour cela que l’industrie impose une « vulgarisation », pour gagner plus de sous, rien d’autre et ce, au détriment de l’activité elle même, qui demande une forte spécialisation. En mettant à la portée de tout le monde, une activité réservée à quelques uns, il y a eu confusion avec le fruit : la photo, qui elle, est pour tout le monde. Remarquons qu’un équilibre était atteint jusqu’à une certaine époque avec les produits « grand public » qui ont toujours existés, puisque c’est le fondement de l’industrie : diffuser au plus grand nombre.. Aujourd’hui à l’instar de Rabelais et le paraphrasant nous écrirons « photographier sans conscience n’est que ruine de la photographie » ou « fabriquer sans conscience n’est que ruine du peuple »….

    merci pour votre commentaire …

    patrick

  21. Ping : Chasseurs d’ Images, la Photographie et la madeleine | ReflexNumerick, LE BLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s